Land Rover Defender par Bymoss : le retour d’un mythe

Dernière mise à jour : 7 déc. 2021



Land rover électrique ByMoss
Rétrofit Bymoss


L’histoire du Land Rover Defender remonte en 1947 et depuis, ce véhicule mythique ne cesse de passionner des générations d’automobilistes. Ce 4X4 robuste, puissant et résistant à toute épreuve a, en effet, de quoi séduire. Porte-étendard de la marque britannique, ce tout-terrain est utilisé partout dans le monde et a démontré des qualités indéniables dans d’innombrables domaines.


Avec le renforcement des normes anti-pollution en Europe, la plupart des Defender ne pourront plus rouler en ville et partout ailleurs d'ici à quelques années. Heureusement, il est possible de prolonger la vie de ces véhicules de légende et leur permettre de rouler de nombreuses années encore grâce au retrofit.


Mais qu’est-ce que le retrofit ?


Le retrofit voiture, aussi appelé conversion électrique, est la transformation du mode de propulsion d’une voiture du thermique vers l’électrique. L’opération consiste concrètement à retirer le moteur thermique, essence ou diesel, et de le remplacer par une motorisation électrique fonctionnant sur batterie ou à hydrogène.


L’opération ne se limite pas au seul changement de moteur, elle comprend aussi de nombreuses adaptations. C’est, en réalité, tout un ensemble d'éléments qui est installé. C’est le kit electrification ou kit de conversion. Celui-ci comporte un moteur électrique, en fonction du modèle de voiture, une batterie et un système de connexion à la boîte de vitesses. Le kit doit aussi intégrer un contrôleur qui convertit l’électricité au voltage adapté au moteur ainsi que toutes les connexions vers les compteurs et autres afficheurs sur le tableau de bord.


Un accès aidé, mais réglementé au retrofit


Le cadre légal de la conversion de véhicules thermiques à l’électrique date d’avril 2020. C’est donc une activité récente, mais prometteuse au vu des enjeux écologiques.


La réglementation limite l’accès au retrofit aux véhicules thermiques immatriculés en France depuis au moins cinq ans pour les voitures et depuis trois ans pour les deux et trois roues.


Tous les véhicules peuvent être convertis, y compris les bus, les camions et autres véhicules utilitaires.


Les professionnels du secteur sont les seuls habilités à faire les conversions. L’installateur doit être habilité par le fabricant du kit de conversion. Le kit est lui aussi homologué par le fabricant pour être monté sur le modèle précis du véhicule.


Une fois le kit installé, il n’y a pas besoin de faire homologuer le véhicule, car les kits le sont déjà. Des documents certifiant cette homologation sont remis au propriétaire et une plaque de conversion est fixée sur le châssis pour attester de la conformité du véhicule.


La prime au retrofit


Il existe une prime à la conversion à l’électrique qui vise à encourager les particuliers à passer à l’électrique. Son montant est de 2500 ou 5000 euros, en fonction du revenu fiscal de référence du demandeur.


Pour bénéficier de cette prime, le propriétaire du véhicule doit être majeur et résider en France. Le véhicule doit être transformé par un professionnel habilité et avoir été acquis depuis au moins un an. Le propriétaire ne doit pas non plus revendre son véhicule 6 mois après l’achat, ni avant d’avoir parcouru plus de 6000 kilomètres.


Defender retrofité : prolonger la vie d’un mythe


Le Land Rover Defender est un des véhicules les plus mythiques qu'ait produit l’industrie automobile britannique. Il est prisé par tous les amateurs de beaux véhicules tout-terrain. Au fil de ses décennies d’existence, le Defender a séduit dans tous les pays du monde et dans toutes les classes sociales. Du gentleman farmer anglais, aux militaires en passant par les grands voyageurs et aventuriers, il est le véhicule préféré d’énormément d’automobilistes exigeants. Il est même le véhicule préféré d'Élisabeth II, la reine du Royaume-Uni !


Cette voiture a, en effet, de nombreux atouts de charme. Robustesse, grandes capacités de franchissement, confort et espace en font un véhicule d’exception.


Il serait alors dommage qu’un véhicule à l’ADN aussi particulier et à l’héritage et à l’histoire aussi riches finisse à la casse ou prenne la poussière dans un garage à cause des restrictions anti-pollution.


C’est là que la conversion électrique du Land Rover Defender vers l’électrique, tel que proposé par la startup Bymoss Electric Vehicles, prend tout son sens.


Cette conversion du Defender permet de l’actualiser en lui offrant une motorisation en phase avec son époque. Le moteur électrique lui permettra de rouler à nouveau aussi bien en ville qu’à la campagne. Il gardera toutefois tout son caractère de baroudeur tout-terrain indestructible.


Bien que l’entreprise propose de refaire la sellerie, la peinture et les accessoires du Land Rover, le retrofit peut ne concerner que l’aspect motorisation. Ainsi, en fonction des préférences du propriétaire, l’aspect extérieur du véhicule peut être conservé tel quel.


C’est une réinvention totale du Defender par Bymoss qui conserve toutefois tout ce qui fait de lui un véhicule iconique qui traverse les âges. Ainsi, toute l’authenticité du Defender est conservée alors qu’il entre dans l’ère de l’électrique.


Grâce à cette philosophie, l'authenticité et le charme du passé rencontrent le futur sous le capot d’un véhicule de légende.


Rouler en Defender avec une vignette Crit’Air Zéro


Bymoss Electric Vehicles convertit à l’électrique les Defender immatriculés de 1966 à 2006. Les modèles convertibles sont donc les Land Rover Série 2 et 3 et les Defender 90 et 110.


Tous les systèmes de conversion de Bymoss sont homologués par l’Union technique de l'automobile, du motocycle et du cycle (UTAC). Cette homologation fait que dès que la conversion est achevée, le véhicule peut rouler partout en toute légalité.


La conversion permet au final de convertir un 4X4 assez ancien, puisque même les véhicules iconiques de 1966 peuvent être rétrofités, en un véhicule propre, écologique et silencieux. Il bénéficie alors de la pastille Crit’Air verte. Celle-ci est réservée aux seuls véhicules électriques et à hydrogène.


En convertissant son Defender à l’électrique, le propriétaire du véhicule conserve un véhicule qui lui est sûrement très cher, à la haute valeur symbolique, aux qualités innombrables. Il contribue aussi à l’économie circulaire et par là, à la protection de l’enviro